Allez, en rafale, en ce lendemain de fête nationale (qui fut bien arrosée!), quelques beaux vestiges d'un autre temps, bien révolu, mais qui nous ont donné une folle envie d'une machine à voyager dans le temps...

P1120233_1

Avec la surprise de tomber sur cette illustration si connue... beau clin d'oeil!

Chambord, si grand, si fou, si impressionnant... sans doute à la mesure de François, dont les F envahissent plafonds, portes, fenêtres! Au bout de quelques heures cependant, nous nous amusions encore à découvrir d'autre recoins, des coursives jusqu'au toit... Les cheminées valent à elles seules la visite, on sentait encore l'odeur du bois brûlé, puisqu'elles fonctionnent pendant la saison froide pour réchauffer les touristes. On imagine aisément combien les courants d'air doivent être difficiles à supporter dans toutes ces immenses pièces! Et on s'étonne presque de ne pas tomber sur un sanglier en sortant de l'escalier...

Pour les précédentes cartes postales, c'est ici, ici et ici...