1. Se recentrer.

2. Regarder en arrière - juste assez pour réajuster.

3. Et surtout appréhender cette nouvelle année avec confiance, envie et un peu plus d’organisation.

C'est mon top trois d'une longue liste de résolutions jetées pêle mèle sur une feuille de papier en ce début d'année... une longue liste qui m'accompagne dans mes marches solitaires du dimanche et dont j'essaye de tirer un sens? Ou plutôt une direction?

P1000796_1

J’ai tendance à m’éparpiller dans plein de projets – mais c’est aussi une source de motivation! Alors il faut que je trouve un juste équilibre, parce que là, je trouve que je suis quand même un peu trop éparpillée… et du coup la frustration se taille une place qu’elle ne mérite pas!

Regarder en arrière – beaucoup de choses ont été accomplies en 2010, même si je ne les vois plus, concentrée sur ce qui reste encore à (re)faire. Ce blogue est mon meilleur allié pour m'en convaincre et remettre les choses en perspective. En même temps... il est mon pire ennemi.

Relire les résolutions de 2010 oups de 2009 (une année sur deux, c'est pas mal comme rythme!) et se dire que tout comptes faits, j’ai tenu le cap! Ma vie me plait autant qu'hier (voire plus), je fais du yoga deux fois semaine, je médite (oui, en tout cas, ça chemine...) On mange vraiment mieux, à 80 % bio et 95% fait maison, sur ce plan du moins, les changements sont notables! Et tant d'autres choses essayées, certaines adoptées, d'autres remises à plus tard, sans regret. Et ces changements, je les dois en grande partie au temps investi ici sur ce blogue - ne serait-ce que pour en faire le suivi!

P1000812

Alors, finalement, faire des résolutions, ça aide un tout petit peu, ne serait-ce que parce qu'on prend le temps de se poser, de regarder autour de soi, et de se demander ce qu'on pourrait a envie d'améliorer -- bien qu'au fond, je crois que seuls l'âge et l'expérience nous font vraiment cheminer!

P1000814

Il reste de vastes chantiers, j'ai une liste de rêves et de projets trop longue pour être réalisée en seulement 12 petits mois. Je sais qe le futur n’est pas toujours plus rose que le présent. Même si c’est quand même plus sympa et motivant de se dire qu’on va vers le soleil levant, il faut que je me force à anticiper un peu plus. Avec l’âge, mes nerfs me jouent des tours et je ne supporte plus aussi bien la pression du  «last minute» et du «multi-tasking». Et surtout, je veux mieux profiter du présent. Et pour être vraiment là, il ne faut pas avoir la tête ailleurs... ni dans dix mille projets, ni dans des billets qu'on n'a jamais le temps d'écrire.

Voilà donc mon but de 2011 : ÊTRE LÀ. Vaste programme...

P1000831

A suivre...

(Et pour les curieux : balade à pied (et non en ski comme on pourrait le penser) sur les chemins de raquettes du Mont-Cascades pendant que Tintin prenait sa leçon hebdomadaire de ski. Il faisait trop froid pour que la mémé en devenir que je suis chausse ses skis alpins mais je ne regrette pas du tout mon choix. Dans la forêt c'était calme, zen et je me sentais parfaitement bien, j'avais même un peu chaud! J'ai suivi ce chemin qui monte, monte, jusqu'au sommet en longeant la rivière de la Gatineau, et j'ai été récompensée par ce superbe paysage...)

Et sur la radio en revenant, cette chanson...

Découvrez la playlist New playlist avec Louis Armstrong