P1090437 P1090444 P1090434IMG-20120412-00093 P1090425 P1090462 P1090450 P1090485 P1090468 P1090471 P1090473  P1090476 

Nous poursuivons notre journée marathon la tête en l'air. Les édifices dans le bas Manhattan sont vertigineux, les anciens riches et élégants, les nouveaux métalliques, mêlant acier noir et miroir. La veille, nous nous étions heurtés à l'accès au 9/11 Memorial, toujours compliqué par les travaux en cours. Cela fait presque 11 ans que les tours jumelles se sont écroulées et rien n'est encore terminé... Pour accéder au site donc, il faut des billets d'entrée, certes gratuits, mais à heure fixe! Du coup, nous avons préféré revenir avec lesdits billets, qu'on réserve sur internet, plutôt que faire la queue pour en obtenir...  

P1090488 P1090481  P1090511 P1090556  P1090518 P1090495 P1090521

Mais même avec des réservations, il faut aller récupérer les billets au centre d'information, situé juste en face d'une autre lieu de mémoire, Saint-Paul Churchyard, dont le cimetière le plus vieux de la ville, de même que l'église en est l'édifice public le plus ancien, érigé en 1766. La cloche qui est exposée dans le cimetière sonne chaque 11 septembre. Cet endroit offre une bonne pause dans le brouhaba de la ville, surtout à l'heure de la sortie des bureaux. Et surtout, on y sent la paix...

Même munis de billets, il faut refaire la queue, pour repasser les contrôles de sécurité.  La police est partout, Be careful, they are watching you! Les caméras sont omniprésentes. Après une demi-heure de petites complications, on accède enfin au Memorial.

P1090599 P1090546 P1090555 P1090540  P1090568 P1090560 P1090561P1090575 P1090585 P1090595 P1090593 P1090573

Bizarre sensation que ce Memorial. Ces fontaines géantes dans lesquelles l'eau ne finit jamais de tomber, les noms des victimes gravés dans le bronze et sur lesquels tout le monde s'accoude, et en particulier ce carré noir dans le centre, dont on ne voit pas le fond, m'ont mise mal à l'aise. Je ne sais pas pourquoi, mais ce lieu, ce monument, brrr.... on y ressent plutôt autre chose, le trou noir, un presque imperceptible sentiment de fausseté, d'impossible. Le gouffre du mal. Non, vraiment pas un endroit paisible.

Le seul arbre différent des autres, récemment plantés, est un arbre qu'on a retrouvé dans les ruines et qui, transplanté ailleurs, a survécu. Tout un symbole! Et le seul positif dans cet univers de béton...  Les tours, qui seront au nombre de 7, ne sont pas terminées, certaines à peine commencées, et il semble que le projet prenne chaque année plus de retard. Il n'a rien de particulier pourtant, et les tours de glace ne remplaceront pas aussi bien, il me semble, celles qui manquent à jamais. Il faudra revenir, pour voir l'évolution des travaux, pour visiter le musée, pour admirer le magnifique Hub (la future gare), et pour mieux juger de l'ensemble... 

P1090601 P1090623P1090621 P1090606P1090603

Puis, nous reprenons notre marche vers le nord-est, bien décidés à rentrer chez nous par le célèbre pont... même si la fatigue commence à se faire sentir!