Albert Einstein

IMG-20121110-815

Au cours des semaines qui s’achèvent en cette fin de premier trimestre, j’ai moi aussi eu beaucoup de devoirs. J’ai lu, cherché, épluché des sites internet, des livres, des guides et des études, des kilomètres d'information. Pour trouver notre solution pour Tintin.

Quand on reçoit un diagnostic, c’est un peu comme une photo. On la regarde, on sait qu’elle reflète une réalité, mais elle en occulte aussi beaucoup d’autres. Tintin a un déficit d'attention. Mais pas que. C’est aussi un petit garçon plein de ressources, intelligent, vif, et qui est très enthousiaste. Alors je refuse pour lui le stigma, l’étiquette, les statistiques. Et tout ce qui vient avec, à commencer par les médicaments.

Je sais que ces médicaments aident beaucoup d’enfants et, s’il le faut vraiment, on devra en passer par là. Mais avant, il faut à mon avis tout essayer. Je ne suis pas médecin, mais j’ai toujours eu un grand intérêt pour ce domaine – et j’ai commencé par y étudier. Je ne suis pas nutritionniste, mais j’ai une passion pour les aliments, et j’ai lu beaucoup d’ouvrages sur le sujet. Grâce à Tintin, j’en découvre d’autres, éclairants. Je ne suis pas psychologue, non pas du tout, et c’est sans doute le domaine où j’ai le plus à apprendre. Mais j’ai beaucoup appris avec mes enfants et je découvre avec intérêt que certaines de nos valeurs éducatives sont enseignées aux parents comme stratégies pour aider les enfants tdah. Enfin, je ne suis pas enseignante – là encore la patience me fait énormément défaut, et je n’ai pas l’ombre d’une technique ou d’un savoir-faire en la matière. Mais j’ai constaté au cours de ma «carrière» de maman, auprès de mes filles, ce qui fonctionnait bien, et je découvre sans trop de surprise que ce sont ces mêmes techniques qu’on doit renforcer chez les enfants tdah.

Non, je ne suis une spécialiste. Mais j’ai un intérêt particulier : je suis la maman de Tintin et je souhaite plus que tout l’aider, lui. J’ai une vision unique, globale et intéressée de son bien-être et de son avenir. J’ai consulté des spécialistes, mais n’ayant obtenu aucune réponse globale ni satisfaisante pour l’instant, j’ai élaboré ma propre stratégie.

Malgré de gros doutes – qui n’en aurait pas ? – je suis contente de m’être fait confiance. Depuis deux semaines, Tintin va bien. Sa maîtresse est épatée. Il écoute, il est plus attentif, il perd moins ses affaires, il est bien là en classe, avec un 20/20, son premier depuis le début de sa scolarité. A la maison, bon vivant, toujours avec toute son énergie mais plus canalisée, il a aussi fait de gros progrès. Et surtout, il reprend confiance en lui.

Alors, on continue.

  1. Le sport, beaucoup, au moins 3 fois par semaine.
  2. Alimentation, revue et surveillée de près.
  3. Supplémentation en vitamines.
  4. Techniques comportementales (routines et renforcement positif).
  5. Homéopathie de base.

Je ne sais pas laquelle de ces mesures a le plus contribué - et c'est peu important au fond. Si cela intéresse quelqu'un, je veux bien partagé mon expérience - et mes lectures!