2e volet de mes recherches sur le TDAH : l’alimentation.

P1120376-001

Très vaste sujet. Tapez tdah et alimentation… vous verrez! Lien après lien, j’ai éliminé. Et recroisé. Lu et relu. Quand le nom de Herta Hafer est revenu à plusieurs reprises, j’ai cherché à en savoir plus. Malgré toute la polémique...

Herta HAFER, pharmacienne allemande (et de son époux, chimiste) ont eu un fils hyperactif. Les recherches de Mme Hafer se sont portées sur l’alimentation industrielle et en particulier l’ajout de phosphates, une substance qui a augmenté de 300% depuis les années 60 dans l’alimentation moderne. « La drogue cachée : les phosphates alimentaires, cause de troubles du comportement, de difficultés scolaires et de délinquance juvénile » écrit en 1976 a révélé les résultats de sa recherche. 

[Je cherche à trouver ce livre, si quelqu’un sait où…] Tout est très bien résumé sur cette page, par le Dr. Frédérique Caudal, pédiatre, qui utilise cette méthode avec ses patients. Autre lien ici

En gros, sa théorie est que la surexposition aux phosphates chez certains enfants nuit aux échanges des neurotransmetteurs, induisant alors un comportement hyperactif et impulsif.  Il existe une façon assez simple de savoir si votre enfant tdah est hypersensible aux phosphates. Il suffit de mesurer son ph. Plus il est basique, plus l’enfant bénéficierait d’un régime réduit en phosphates (le ph se mesure à l’aide de bandelettes qu’on trouve en pharmacie.)

Curieuse mais un peu dubitative quand même, j’ai procédé au test ph salivaire de Tintin au lever. Bingo, ph à 8 ou 9!  Pourtant, chez nous, peu de produits industriels, pas de sodas… mais oui des gâteaux et des desserts avec de la pâte à lever (ou levure chimique) et oui, on mange pas mal d’oléagineux aussi et il boit beaucoup de lait. Et quand on sait que le lait et les fromages, les charcuteries, les jambons contiennent beaucoup de phosphates… la boîte à lunch à elle seule est une bombe à retardement!

Depuis 2-3 ans, j’avais également introduit des vinaigres de pomme et autres, plutôt que le classique vinaigre de vin. Erreur!  L’antidote naturel au phosphate, toujours selon Mme Hafer, est le vinaigre de vin, qui permet d’annuler l’effet des phosphates et de rétablir un ph neutre. En général, ces enfants-là adorent les cornichons au vinaigre par exemple – c’est le cas de Tintin. J’ai donc réintégré le vinaigre de vin. On peut aussi donner du vinaigre de vin tous les matins pendant une semaine et si le comportement de l’enfant change radicalement, il peut être bénéfique de revoir son alimentation.

La semaine où j’ai suivi à la lettre ce régime, Tintin a eu un 20 sur 20 (son premier ever comme il dit!) et la maîtresse n’en revenait pas de son comportement. Malheureusement, le régime est très difficile à suivre, il faudrait encore revoir complètement notre alimentation. Il y a beaucoup de résistance à la maison, j’ai déjà éliminé tellement de produits que la levée de boucliers a été générale… «on va manger quoi bientôt?»  Et il faut avouer que ce n’est pas toujours facile de lire les étiquettes! Car les phosphates ne sont pas toujours identifiés comme tels mais prennent bien des noms différents. Et ils sont partout!

Par ailleurs, j'ai encore quelques réserves, car nous mangeons quand même beaucoup d’aliments non préparés et pourtant… Mais plus je lis dans les commentaires les descriptions d'enfants tdah, plus je réalise aussi combien Tintin est relativement peu affecté (ou justement bien compensé?) même si son trouble est bien présent.

 

Pour en savoir plus: quelques études scientifiques ont démontré l'efficacité d'un régime, une des plus importantes à ce jour a été faite sur des enfants belges et anglais (INCA Study).

Et aussi, un blog avec des recette sans phosphates.

 

(à suivre : les huiles...)