Aujourd'hui, 9 juillet, jour de l'indépendance de l'Argentine.... et jour de demi-finale de la Coupe du monde [ça, je pense cela n'a échappé à personne...]

Aujourd'hui, tout un pays, et de nombreux exilés et descendants partout dans le monde, n'en auront pour ce match, presque une finale à leurs yeux, et sans doute l'élément culminant des festivités nationales. S'il y a une chose qui unit tous les Argentins, c'est bien leur amour du ballon rond - viande et mate mis à part. Ah, et aussi le Pape...

Car mon mari en est certain - et certains journalistes suisses semblent lui donner raison. Cette équipe a bénéficié d'intervention divine, qu'il ne peut expliquer que par la prière de notre Saint Père.

53b40d490b4cd

2014-07-05T183936Z_348214187_GF2EA751FBJ01_RTRMADP_3_SOCCER-WORLD-M60-ARG-BEL_0_0

Rien ne pourrait plus opposer les deux équipes qui s'affrontent ce soir. Nord/Sud, discipline/créativité, méthode et régularité/désordre et coups de génie, mais surtout une équipe et... un seul homme ou presque, le bien-nommé Messi. 

PPE130430716

Ce soir, ce sera l'Orange contre le Ciel et le blanc, mais surtout, ce sera un choc de cultures... et celle qui est sans doute la mieux placée pour en saisir toute l'ampleur se nomme Maxima, Reine des Pays-bas, et Argentine de naissance et de coeur...

Que les meilleurs gagnent!

[Et surtout le ciel et blanc]