Presqu'un mois que je ne poste pas. Fou comme le temps passe!

Au menu de ce mois :

En apéro, histoire d’innover et de lancer le thème du buffet : attentat sur la ville.

En entrée, une Toussaint sans vacances, sur fond humide, gris et froid. Plutôt fade.

En plat principal, licenciements et restructuration à la sauce incertitude. Très innovateur, je vous recommande. Au premier coup de fourchette, ça pique et c’est très fort, puis la viande est dure, on a beau essayer, impossible à mastiquer, et enfin on tombe sur l’os. Disons que le reste du plat est plutôt compliqué à avaler. Même quand on est bien élevé.

La salade scolaire est comme toujours composée : beaucoup d’activités sportives et psycho-éducatives comme base, quelques graines pour le croquant, le tout dans une vinaigrette pas trop mal dosée mais une peu trop salée à mon goût. 

Pour l’assiette de fromages, on nous présente des jeune chèvres du Québec, Ontario et France… Pas sûr que le Français soit à la hauteur, vu l’odeur et sa tendance à se répandre dans l’assiette! Le petit Québec a bien du mal à se faire apprécié et à faire voir ses saveurs, pourtant il travaille fort! Quand au fromage de l’Ontario, rien à dire, il tient ses promesses. Je crois qu’on va devoir renvoyer le Français aux cuisines…

[Pour être moins obscure : premier trimestre très chargé pour Yaya qui déjà, entame le sprint final, avec l’impression de ne jamais avoir pris le rythme de croisière. En plus, elle se bat avec un de ses colocs – elle ne veut pas qu’on intervienne mais je peux dire que ça me démange de lui tirer les oreilles à ce petit tout juste sorti des jupons de Moman-qui-devait-tout-faire-pour-lui... no comment!]

Pour le dessert (heureusement!) c’était crêpe malouine au Rhum… et là on a pris double et triple ration!

[Quelle belle route du Rhum et quelle fantastique source d’inspiration, tant pour les jeunes que pour les plus âgés : 54 ans pour Loïck Perron (1er et record), 50 ans pour Anne Caseneuve (1ère et record), 75 ans pour Sir Robin Knox-Johnston (qui remonte en 3e pour le moment), et 19 ans pour le benjamin Paul Hignard, quels modèles! Je me lasse pas...]

Route du Rhum 1986

Photo des archives familiales prises de la maison à l'époque : Route du Rhum 1986 - Lionel Péan sur Hitachi, il avait terminé 3e en 17j et des poussières. C'était l'époque des Fleury-Michon (Philippe Poupon) et un certain Loïck Perron avait terminé 5e en....18 jours et 1h! Une autre époque...

Enfin, pour le café, un petit rhum vieux, sage et philosophe :

«You must never underestimate the power of Mother Nature – she will always throw up one last trick if you don’t have the most respect for her. You can never conquer her, but you can endure her.»

Sir Robin Knox-Johnston on Grey Power, November 2014 source

La facture est salée surtout qu’à la fin du repas, on a changé de saison – on est maintenant sous zéro avec une bonne nappe de neige qui semble se maintenir. 

Décembre peut arriver, je crois qu’on est tous blindés et quoiqu’il arrive, we will endure!