tintin et les perroquets

Remarquez vous toujours le + ou le - chez votre enfant? A la session 3, on a discuté de la façon dont on souligne les comportements positifs (si on le fait!) et de l’importance des consignes efficaces.

Parfois un exercice permet de mieux expliquer la théorie : sur un papier notez les comportements que vous avez détesté le plus chez un de vos patrons (ou votre partenaire) et ceux que vous avez aimé le plus.

Je vous livre mon top 5

La pire (ben oui c’était une femme!)

  1. Sur contrôlante
  2. Non respect de la vie privée
  3. Critique non constructive
  4. S’approprie le travail pour son profit personnel – manque de reconnaissance
  5. Donne des objectifs irréalistes, ne donne pas toutes les infos

Le meilleur :

  1. Suscite l’engagement et l’esprit d’équipe
  2. Laisse la liberté d’organiser son temps comme on le veut
  3. S’intéresse à ma carrière/épanouissement
  4. Sollicite mon avis et en tient compte
  5. Donne des objectifs clairs et réalistes

Cet exercice permet vite de comprendre que c’est transposable à l’enfant! La reconnaissance et la clarté des instructions, de ce qu’on attend de nous, reviennent systématiquement dans les qualités universellement partagées. Soyez donc clair et précis dans vos ordres… et reconnaissants des comportements positifs!

On ne se rend pas toujours compte de nos propres manies verbales. Par exemple, j’ai tendance à faire trop long et à ne pas prendre le temps de me placer face à lui. Son père dit toujours Fais-moi ceci ou Faisons ceci. Or, il est plus simple et clair de dire Fais ceci. Ca a l’air tout simple comme ça, mais cela fait une grande différence pour notre fils. La façon la plus facile de vérifier? Demandez lui de vous redire la consigne… vous pourrez être très surpris!

A éviter donc : peux tu, est-ce possible, es tu capable, serais tu assez bon pour, etc… des formules qui peuvent paraitre à prime abord plus polies, mais qui dans le cas de ces enfants interfèrent avec la commande. Résultat des courses : on s’énerve. Pensez aussi à faire court, ces enfants ne retiennent souvent que le dernier mot…

Le pire? Les consignes multiples criées au tout-va! Évidemment, ça on le savait déjà chez nous… Bien qu’avec l’âge et la maturité on peut maintenant lui donner deux consignes et il les fera… dans l’ordre, à condition de l’y avoir préparé.

Car il vaut mieux avoir l’attention de l’enfant AVANT de lui demander quoique ce soit. Yeux dans les yeux le plus souvent possible. Pas toujours évident! Chez nous, on fait souvent des raccourcis en criant du 2e étage la consigne à faire… Erreur! Ces enfants-là oublient aussi sec ce qu’ils n’ont sans doute même pas entendu en entier… même et surtout s’ils vous ont dit oui, oui!

On a pu en rire ensemble, entre parents, ce qui est rare. Quel autre parent pourrait comprendre ce qui semble à priori un comportement pur de mal élevé? Répéter est notre mantra à nous parents de TDAH. Répéter jusqu’à… sans fin. Chez nous, les consignes sont forcément redites tellement souvent que ça en devient usant. Une famille de perroquets… Et lui ne s’en rend même pas compte… et débarque de la Lune quand il nous voit nous énerver - et se fâche. Mais on avance…

D’où l’importance de souligner les bons comportements chaque fois qu’ils se produisent. Plutôt que de râler qu’il a encore oublié de se laver les dents, dites lui combien vous êtes contents qu’il l’ait fait, quand il le fait. A chaque fois. Cela peut paraitre contre nature mais inverser la manière de faire donne des résultats surtout avec ces enfants qui sont de grands sensibles et qui, à force de n'entendre que du négatif, finissent par croire qu'ils ne sont que ça : des enfants qui ne font pas ce qu'on attend d'eux. A nous d'inverser la vapeur!