Alors que l’on se préparait à un Noël gris et tristounet, il fut tranquille, sous une neige de carte postale et plus festif qu’anticipé.

Contrairement à nos habitudes – et parce que j’avais envie d’une journée en pyjama, sans cuisine, sans obligations, sans lever tôt parce qu’on reçoit ou parce qu’on doit se préparer pour aller fêter ailleurs – nous  avons réveillonné avec le menu habituel du 25, c'est-à-dire la dinde, juste après la messe des enfants qui a fini vers 18h20. Dinde pas si terrible d’ailleurs (malgré la saumure, malgré la farce, il manquait un je ne sais quoi… j’étais déçue de cette recette de Ricardo, le Jamie local). Heureusement, le foie gras (et le champagne!) rapporté de France a suffi à nous mettre en joie (denrées rares ici…). Les enfants ont trinqué avec nous (au cidre bio pour les plus jeunes) et la jolie table réalisée par Mimi a fait le reste. Pour l’occasion, Tintin avait remis sa nouvelle cravate home-made, toujours prêt à faire la fête!

P1170735-p P1170741-p P1170752-p P1170740-p P1170797-p P1170809-p sables-2

Le 25, nous avons une vraie journée blanche, mon plus beau cadeau de Noël. Blanc dehors, il a neigé toute la journée de ces beaux flocons blancs, qui prennent le temps de tomber et restent longtemps sur les arbres. Blanc dedans, pas de programme, aucune obligation, juste du plaisir, la découverte des petites surprises, la joie de Tintin (et son impatience de nous voir nous lever canalisée, il a su attendre, c’est tout juste s’il a osé soupeser quelques paquets…), surprise des filles devant mon cadeau – la tablette Ipad si convoitée (et que je gardais précieusement cachée depuis 2 mois, résistant moi-même à y glisser mes doigts…), j’ai vu les étoiles dans leurs yeux! Des livres et des petites douceurs pour tous et ensuite des heures de conversation avec la famille éloignée, en Argentine, en France, en Australie…

P1070611 P1070614 bonhomme cadeauxbuche 

Les 13 desserts, à peine entamés la veille, auraient suffit à nous rassasier, les restes du réveillon nous ont comblés. J’avais prévu une entrée un peu différence pour le 25, on a zappé, de même que sur la bûche faite maison, qu’on a préféré garder pour le lendemain! Décidément, un Noël sans stress, simple et reposant.

Avec une question lancée pendant le repas : quel fut votre plus beau Noël? Et des réponses très variées... Pour l'une, celui passée en maillot sur une plage du Mexique, sous une paillotte (j'avoue avoir été étonnée!). Pour l'autre, celui où elle a reçu un cadeau inespéré (plus prévisible). Pour leur papa, celui passé en Argentine, le dernier avec son père. Pour Tintin, celui passé chez son dadou, il y a deux ans. Pour moi? Celui de mes 9 ans, à Montréal, la première fois que l'on fêtait avec des amis, beaucoup d'amis, le réveillon avait été très très festif... c'était la première fois que je voyais mes parents faire la fête ainsi, danser, boire, rigoler et nous les enfants, avions tout un sous-sol juste pour nous et le droit de boire du Swheppes! Et cerise sur le sundae, le lendemain, j'avais trouvé les skis de mes rêves sous le sapin!

Et vous? Votre plus beau souvenir de Noël?