5min30s ou la recherche du temps perdu

27 août 2015

Quintessence

P1210119

«L'océan l'étonnait autant qu'il la troublait. Rien ne l'avait encore jamais autant impressionnée. Pour elle, il semblait être la quintessence même de la matière, le chef d'oeuvre des mystères.»

Extrait de L'empreinte de toute chose, d'Elizabeth Gilbert

Posté par Parciparla à 11:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


10 août 2015

Départ

Dans le désordre : une fille pas prête qui au dernier moment se rappelle qu'elle doit rendre un pantalon chez H&M - pas tout à fait sur notre route. L'homme, qui malgré mes rappels, doit absolument passer gonfler les pneus. Le petit qui, désespéré, se met à crier qu'il trouve plus son fil de recharge d'Ipad - différent de tous les autres fils. La fille qui veut absolument prendre les fameux livres offerts à Noël (et qu'elle n'a pas encore lu parce-qu'elle-a-eu-trop-de-travail-à-l'uni) et qui se met à vider les boites au sous-sol alors qu'on est presque tous en voiture.

4-up on 2015-04-06 at 12

Moi qui désespère qu'on parte enfin, parce qu'il est déjà 18h et qu'on avait prévu de partir à 17h... mais qui malgré tout remue ciel et terre pour trouver le fil, les livres, les tongs, le short... Et malgré la liste soigneusement épinglée dans l'entrée, cochée la veille, et bien on a oublié des trucs. Cris, énervements, oublis, c'est souvent comme ça le départ en vacances chez nous.

On a du finalement revenir à la maison une fois - c'est un peu la moyenne chez nous quand même. J'avais oublié le contrat de location de la maison et Yaya sa prescription pour ses lunettes.

Départ finalement à 19h30... et arrivée chez mon père à 23h! Heureusement, comme dit ma belle-mère qu'on devait pas prendre un avion!

 

Posté par Parciparla à 09:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 août 2015

Marcher : Site 37 aux High Falls - Into the Wilderness (3)

Distance : 16 kms aller-retour

Météo: au départ 20 degrés, brise légère. Au retour, 24-25.

Durée: 5h30 avec une pause d'1h15 aux High Falls et quelques arrêts.

Five Ponds Wilderness

La trail en turquoise, on s'est enfoncés dans le Wilderness...

P1200329-001

P1200333-001

P1200334-001

P1200337-001

P1200341-001

En fait, on a marché 2kms et à l'embranchement pour High Falls, Tintin montrait déjà des signes de fatique (mentale) et son père ne semblait pas convaincu non plus - on avait vu des crottes d'ours! Après s'être soigneusement enregistrés dans le log afin de signaler notre présence aux Rangers (qu'on n'a jamais vu en trois jours...), Tintin et son père ont fait demi-tour et Titico et moi sommes partis vers High Falls. 

P1200344-001

P1200347-002

P1200352-001

P1200353-001

P1200357-001

Le trail est un vrai parcours à obstacles, la plupart du temps, le chemin est relativement facile mais parfois ça se corse : passages au pays des Hobbits, arbres morts et contournement dus aux barrages de castors... jusqu'à cet étang qu'il a fallu traverser sur un arbre - heureusement de nombreuses perches laissées sur le côté permettaient de garder son équilibre aux endroits les plus étroits. Après deux heures de marche, enfin la récompense!

P1200361-001 

P1200372-001 

P1200370-001

 

Posté par Parciparla à 13:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 août 2015

Into the Wilderness (2)

P1200315-001

P1200311-001

P1200406-001

 P1200312-001 P1200316-001 P1200317-001

P1200318-001

P1200323-001

 P1200287-001 P1200313-001

C'est la lumière qui m'a réveillée. Une lumière crue, blanche et pure, qui filtrait à travers les hautes branches des grands pins sous lesquels nous étions installés. Dans un demi-sommeil, j'avais perçu les bruits du feu qu'on rallumait, des ustensiles qui s'entrechoquaient, puis plus rien et je m’étais assoupie à nouveau. Non, parce qu’il ne faudrait quand même pas nier la réalité : en camping, outre le confort relatif, on dort toujours d’une oreille, encore plus isolés dans les bois…

Quand je me suis levée, j’ai trouvé le camp désert, j’ai été voir le lac. Le soleil était encore bas mais déjà fort et la surface de l’eau m’a aveuglée quelques instants. Pas un bruit. Le calme absolu. Le premier beau moment de ce week-end.

En revenant vers le feu, j’ai trouvé le café préparé et chaud – le luxe! D’autant plus qu’on avait découvert la veille, trop tard, que j'avais avait acheté du café en grains entiers plutôt que du moulu – décidément les dieux du camping n’aiment pas qu’on boive du café! Il avait donc été moulu à la main avec un marteau sur une pierre par une bonne âme… laquelle est soudain sorti du bois, le sourire aux oreilles. Debout depuis 5h30 du matin, Titico revenait d’une marche autour du lac, avait vu un chevreuil et un castor et le second site de camping, situé juste en face du nôtre, sur l’autre rive du lac, à 40 minutes de marche de là.

Réveillés par notre conversation, Tintin et son père sont sortis à leur tour de la tente. On a préparé un petit déjeuner d’affamés (c’est fou comme la bouffe prend une grande place en camping!) avec tartines grillées sur le bois et céréales et après avoir fait notre toilette dans le lac, on s’est préparés pour aller découvrir notre terrain de jeu à pied – sans grand enthousiasme de la part de Tintin!

Posté par Parciparla à 17:43 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

04 août 2015

Into the Wilderness

Traditionnel long week-end de début août oblige : nous sommes partis faire du camping. En scrutant la carte dans un rayon de 3h de route, nous avons découvert ce parc immense situé au nord-ouest des Adirondacks : le Five Ponds Wilderness Area. Un nom prometteur... 

Il semblait possible de planter sa tente sur des sites vaguement identifiés sur la carte. Le seul hic : les dits sites étaient éloignés du stationnement, dans le meilleur des cas de 3,5 kms... à pied. Une distance pas si insurmontable, même pour nous, mal équipés et sous-entrainés...

C'était sans compter sur l'enthousiasme immédiat et sans détour de notre homme des bois, Titico, qui, alléché par la description de l'aventure, s'est immédiatement porté volontaire pour nous servir de guide (et non-accessoirement de porteur!). On est donc partis en campiiiinnng saaaaauvaaaaaage! (Lui est un grand habitué, y'a qu'à voir son arnachement!)

 P1200279 P1200281 P1200283 P1200286 P1200295 P1200289 P1200302-001 P1200296-001 P1200297-001 P1200308

Autant dire que ce n'était pas gagné d'avance # Tintin n'aime pas trop marcher sans but immédiat # Au départ du stationnement, où nous sommes arrivés un peu tard, faute d'indications et d'entrée officielle (pas de Rangers donc), on s'est contentés de prendre tout ce qu'on pouvait sur le dos un peu dans le désordre, en se disant qu'au pire on reviendrait avec tout le stock... # Cinq minutes après le départ, Tintin se plaignait : le sac à dos glissait, l'oreiller (qu'il voulait à tout prix prendre) l'encombrait et ne lui permettait pas de chasser les moustiques avec ses bras # J'ai tout entassé sur le caddy (une idée de dernière minute que je ne regrette VRAIMENT pas...), j'ai pris son sac et lui les tapis de sol, et hop on est repartis sur le sentier - pas envie de le décourager à tout jamais du camping bien que... # Au final, Titico nous a attendu et a repris le lourd caddy... # Après avoir traverser successivement un bout de forêt sombre et touffue, un grand marais, et un bois plus clairsemé, on a fini par arriver sur le site # Au pire moment de découragement, on a croisé un couple : on était plus qu'à 15 minutes du gorgious tent site... (ça nous a redonné la pêche immédiatement!) # Sur la carte, on parle de site primitif... la réalité nous a semblé un 3 étoiles : superbe feu en pierres, un sol recouvert d'épines de pins, une orientation parfaite, on était comme sur une petite presqu'île, entourés d'eau avec des accès avec pierres ou sable au choix... et même un banc improvisé! # Les hommes sont repartis illico chercher le reste du matériel, notamment la grosse glacière laissée dans la voiture pendant que Tintin et moi montions les tentes # C'était parti pour deux jours dans la forêt en totale autonomie!

 

 

Posté par Parciparla à 17:49 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



30 juillet 2015

Enfin une récolte!

P1200269-002

P1200271-002

 

Cela fait maintenant cinq jours deux semaines que je récolte chaque jour un plein bol de framboises au jardin... Pour ceux et celles qui ont suivi mes déboires depuis le début, ils comprendront combien cela représente un exploit! Et même si les animaux se sont quand même servi, nous en avons assez pour en manger chaque jour...

Ca tombe bien, la visite a débarqué et est repartie et je leur ait fait un cheesecake au coulis de framboises... (rien à voir avec la photo!)

Tarte ricotta et framboises

Pâte à tarte

Garniture: 3 oeufs, 100 g de sucre, 300 gr de ricotta, 50g de poudre d'amande. On mélange le tout et on étale sur la pâte.

Passez au four pendant 30-35 min à 180.

Laisser refroidir.

Garnir ensuite d'un coulis de framboises que vous aurez préparé au préalable (ne me demandez pas les quantités, je fais toujours au pif pour le coulis, en faisant cuire les framboises avec un peu de sucre, c'est tout!)

 

* * * * * *

 

Ce billet date... Je cueille les dernières framboises déjà! Je n'ai même pas trouvé le temps ou l'énergie pour venir publier ici! Il fait chaud - enfin! et surtout ce mois de juillet me pèse plus que d'habitude. J'ai beaucoup de travail et quand je rentre, je fais le minimum... Heureusement, les vacances approchent et je ne sais pas si je reviendrais d'ici là.

Profitez bien de l'été!

 

 

 

Posté par Parciparla à 07:12 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 juillet 2015

Marcher : de Vanier à la maison

Vanier

église vanier vanier_29

PLATE IX_Heritage Designation_St

Photos La Presse et site Museopark Vanier - je n'avais pas mon apn ce jour-là...

Distance : 7.5 kms

Durée: 1h20

Météo : 20 degrés, ciel couvert, humidité, quelques gouttes de pluie.

Cette marche m’a été un peu imposée – c’était un soir de soccer et soit je rentrais à pied, soit je prenais le bus. Comme ce dernier n’arrivait pas, j’ai pris mon parti et une fois en route… Le chemin de Montréal est vraiment laid. Traverser Vanier, le quartier franco pauvre d’Ottawa, n’est jamais très agréable, même en voiture. Pourtant, à pied, j’ai remarqué combien il pourrait être superbe et avait un petit côté village. D’abord, les trottoirs ont été refaits en pavés de brique et c’est joli. On note une volonté de rendre l’endroit plus convivial, tout comme cette initiative de muséopark découverte après et qui présente différents points du quartier. Malheureusement, il reste mal fréquenté… Prostitution, itinérants et drogues se sont emparés des lieux. Il y a plusieurs édifices qui mériteraient qu’on leur rende leur fraicheur. Dommage.... on est sur les terres des Pères Blancs, et on débouche sur le monastère des sœurs de la sagesse, deux ilôts très bien préservés dans ce quartier malfamé. Une fois le cimetière passé, on quitte le vieux Vanier et on rentre dans la zone commerciale pure : centre d’achats et parking, aucun intérêt… et ce n’est qu’après cette longue traversée qu'on retrouve la verdure aux abords de mon quartier… bref, pas une marche à refaire, ou alors il faudrait traverser le cimetière et contourner la zone commerciale.

 

Posté par Parciparla à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juillet 2015

Accras guadeloupéens

Il fait une chaleur tropicale... absolument idéale pour sortir le rhum et faire des ti'punch! J'ai reçu un beau cadeau d'une collègue partie cet hiver sur mon île natale. En échanges de bons conseils, elle m'a rapporté une bouteille de Rhum Bologne, introuvable ici!

P1200253-001

P1200252-001

Nous l'avons donc enfin ouverte et pour l'occasion, j'ai eu envie de faire des accras. Apres avoir rechercher plusieurs sites, recettes, etc. j'ai fini par tomber sur celle-ci. Parfaite! Il ne manquait que le vrai piment parfumé qu'on ne trouve pas ici... mais j'en fais pousser!

C'était parfait, moustiques et humidité compris, on s'y serait crû!

 

 

 

Posté par Parciparla à 06:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juillet 2015

Empanadas argentinas

Petit retour en arrière... Le 9 juillet était le jour de la fête nationale de l'Argentine et pour consoler les fans de foot trèèès trèèèèèès déçus du résultat de la finale de la CopAmerica - pour info, Argentine-Chili, les ennemis de toujours! - je leur ai fait des empanadas!

P1200257-001

P1200259-001

P1200263-001

 

D'après une recette envoyée de là-bas:

Pâte:

  • 500g de farine
  • 100g de graisse (ici beurre)
  • 1cc de gros sel
  • 1cc de vinaigre blanc
  • Eau tiède au besoin

Préparer la pâte et laisser reposer. Ensuite, vous étalez et prenez un gros bol (voir photo ci-dessus) que vous utiliserez à l'envers pour former les ronds de pâte. Vous pouvez faire cette étape la veille et empilez vos ronds au frigo sous film plastique.

Garniture:

  • 500 g de viande hâchée
  • 2 gousses d'ail
  • 1 gros oignon
  • 1/2 poivron rouge
  • 2 oignons verts
  • 1cc d'origan
  • 1cc de piment en poudre
  • 1cc de cumin en poudre
  • 6-8 olives dénoyautées
  • 2 oeufs durs
  • 1 jaune d'oeuf (pour dorer)
  • Sel et poivre

Allumez le four à 180°C. 

Dans une casserole, faire revenir l'oignon coupé en petit morceaux, puis le poivron et l'ail. Ajoutez le boeuf en petits morceaux. Assaisonnez avec le sel, le poivre et les herbes. Mélangez et laissez cuire à feu moyen pendant 20 mn. Retirez du feu et laissez refroidir. Ajoutez l'oeuf tranché, et l'oignon vert coupé en petit morceaux.

Sur chaque rond de pâte, posez 2 cuillères du mélange, ajoutez une olive. Refermez la pâte pour former un demi-cercle. Pincez bien le tour pour s'assurer que l'empanada est bien fermée - on peut mouiller un peu la pâte comme ici.

Dorez au jaune d'oeuf et enfournez aussitôt jusqu'à ce que les empanadas soient bien dorées. 

 

A déguster avec une bonne salade verte et un Malbec argentin, évidemment, et hop le moral remonte!

 

Posté par Parciparla à 06:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juillet 2015

Marcher : de la maison au marché By

P1200194-001 P1200184-002 P1200192-001 P1200195-002 

Parcours : 11kms et des poussières

Temps : 2h20 + 30 minutes de pause déjeuner (et 40 minutes pour rentrer en bus, ça c’est une autre histoire… grrr)

Météo : MA-GNI-FI-QUE, 26 degrés, plein soleil, pas d’humidité, une petite brise, juste parfait (pour moi).

Une promenade que j’ai longtemps voulu faire… en me disant que ce serait toujours trop long. Et finalement ça se fait vraiment facilement, très agréable, on est presque toujours dans la verdure. On longe longtemps la rivière des Outaouais sur ce petit chemin du bonheur que j’affecte tant. Et ensuite on ne fait que passer le long du très beau quartier de Rockliffe… mais les maisons restent éloignées. On débouche ensuite sur Rideau Hall, la résidence du Gouverneur général du Canada et son magnifique parc – que j’ai contourné par le mauvais côté, me rallongeant un peu la course. Heureusement, j’ai fini par dénicher une porte dans la clôture – avec cette impression tout d’un coup de faire partie des initiés. Traditionnels matchs de criquet en ce dimanche. Halte pipi au criquet club house, toilettes qui datent mais impeccablement tenues, avec même un sachet de vanille pour embaumer (j'aime cet esprit british…)

P1200199-001 P1200202-001 P1200203-001 P1200205-001 P1200206-001 P1200213-001P1200218-001 P1200215-001

J’ai décidé de m’arrêter pour la pause là quand j’ai vu ce banc sous le rosier en fleurs, personne aux alentours, sauf un vieux couple de Chinois endimanchés et leur fille qui se prenaient en photo… et un très vieux monsieur, tout de lin blanc vêtu, avec canotier et canne, très chic, il faisait trois pas, s’arrêtait pour sentir les roses, et continuait ainsi… (on aurait dit une peinture d'Alex Colville). Au menu, des restes de la veille : ceviche de pescado et salade de saison.

 P1200222-001 P1200225-001 P1200229-001 P1200212-001 P1200209-002 P1200246-001 P1200230-001 P1200232-001 P1200233-001

Finalement, après avoir traverser New Edimburgh et la rivière Rideau, je me suis retrouvée en plein centre-ville, bruyant, grouillant de monde, surtout au marché. J’ai craqué pour des radis bonbons (mauve, parme, rose, fushia, rouge) et de belles tiges de rhubarbe  - ici personne ne semble savoir que cela se mange… J’ai laissé les fraises pour les autres!

 P1200235-001 P1200237-001 P1200247-001 P1200248-001 P1200249-001

Le retour en bus – en raison des travaux actuels – m’a un peu déridée, mais j’étais assise, et après cette marche, ça faisait du bien!

 

 

 

 

 

Posté par Parciparla à 08:21 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,