5min30s ou la recherche du temps perdu

20 octobre 2014

Écrire au musée, en voilà une idée!

 

VisuelB-002

Illustration faite par Mimi.

En juin dernier, lors de notre dernier atelier d’écriture, nous avons fait cet exercice : choisir vite fait, sans trop réfléchir, une œuvre dans une exposition déterminée, s’asseoir devant et se laisser aller à écrire ce qui nous vient à l’esprit. L’œuvre nous parle, c’est certain. Les textes qui en étaient ressortis, après à peine 30 minutes, étaient tous intéressants, originaux, parfois émouvants.

Je vous invite à participer à notre concours Écrire au Musée. Il suffit pour cela de vous inscrire d’ici la fin décembre et de nous envoyer ensuite votre texte avant le 31 janvier 2015. Attention! Seront éliminer tous les textes qui dépassent 9 000 caractères, espaces compris – soit environ 5 pages, interligne double et police 12. Du court donc… Le règlement est ici.

Notre atelier est soutenu dans ce projet par le musée des Beaux-arts du Canada et par la plateforme France Canada Culture, ainsi que les Alliances françaises de Calgary, d'ottawa et de Moncton, mais le projet n’a pas de frontières. Tout le monde peut y participer! Les enfants, les collégiens, les lycéens, les étudiants, les grand-parents et bien sûr, vous les blogueuses!

Nous avons déjà des inscriptions d’Islande, de France, d’Italie et d'Afrique. Même si vous n’avez jamais « écrit », faites l’expérience : une œuvre d’art dégage toujours du beau, du bon, un courant passe… et c’est assez déstabilisant d’ailleurs la première fois qu’on s’y met.

A vous d’en faire une expérience personnelle, un moment juste pour vous, ou au contraire un projet familial? La récompense sera là et puis, qui sait? Peut-être verrez-vous votre texte publié dans le recueil qui suivra.

A vos plumes!

 

PS La promotion de ce concours m’a beaucoup occupée, mais je ne fais pas partie du jury de sélection, car je participe moi aussi – il va d’ailleurs falloir que je m’y mette… Les (petites) vacances qui approchent seront l'occasion de re-visiter le musée!

Posté par Parciparla à 16:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 octobre 2014

Summer blues

P1180423-001

P1180623-001

Hier matin, Tintin participait à la finale des écoles élémentaires de l'Est de l'Ontario en course cross - 2.5 kms sous une fine pluie froide et dans la gadoue… avec ses vieilles chaussures de course trouées – je ne m’étonne plus de rien avec lui, ses affaires sont rarement là où il le faudrait. Entre l’heure de RV avec son équipe et la fin de la course, la température a dû chuter de quelques degrés de plus. Nous étions dehors à les encourager, transis sous la pluie, mais dès qu’il a passé le fil d’arrivée, une grimace de souffrance sur le visage, on s’est précipités vers la voiture…

Le temps du comfort food est arrivé. Ressortir un sac de tortillas au nom d'actualité, trouvé cet été et acheté en prévision de cet inévitable summertime blues. Pendant que la blanquette de veau cuisait à petit feu, on a travaillé au jardin – la corvée des feuilles se profile pour bientôt. J’aurai aimé arriver à rendre en photo les chutes de feuilles, si impressionnantes. Par moment, le ciel pleuvait du jaune. Mais seule la peinture je crois peut révéler ce paysage...

P1180649-001

P1180651-001 P1180657-001

P1180659-001

P1180663-001

P1180666-001

J'ai terminé ce petit bijou de livre qu'Agathe avait si bien présenté dans son billet Sapere Aude. "The Awakening of Miss Prim" (El despertar de la senorita Prim) de Natalia Sanmartin Fenollera est un livre réconfortant, même si dès les premiers chapitres, on devine quel sera le destin de Prudencia Prim, cette jeune personne pleine de certitudes, à la tête bien faite, et à l'éducation impeccable. La question demeure comment elle y arrivera et c'est là tout le charme du livre. En anglais, on appelle cela the journey...

Je regrette un peu de ne pas l'avoir lu en version originale (espagnol donc) - impossible à trouver ici. Mais la langue anglaise se prête admirablement bien à cette histoire, tant les références à la civilisation britannique y sont nombreuses, notamment en littérature et dans ces thés - terribles!!!! - qui sont nombreux et décisifs dans cette histoire. Du pur Comfort Food for the soul

Extrait (Miss Prim se rend à un de ces nombreux thés et échange avec son hôtesse).

After almost three months in the village, she (Miss Prim) knew that tea, coffee, or hot chocolate, fine pastries, and a good liqueur were essential to any social gathering there.

"It's surprised me too at first, but I've come to see it as a mark of civilization, " said Herminia Treaumont (l'hôtesse de ce thé.) /

"Really? It seems like a relic to me," said Miss Prim. "Who has time nowadays for these leisurely teas?". /

"../.. It's a relic, as you would say, but the concept of memory is inherent to civilization. Primitive peoples perpetuate barely more than a handful of traditions. They can't capture their history in writing. They have no sense of permanence."

"That can apply to tea, macaroons, and pastries."

"And to conversation too, of course. We modern primitives also have our limitations We no longer find the time to sit around a table and chat about the human and the divine. And not only do we not find the time, we don't even know how to anymore."

(Traduction libre: La conversation, tout comme le thé, les macarons et les pâtisseries ne sont pas permanents. Nous aussi, hommes modernes, avons nos limites. Nous ne trouvons plus le temps de nous asseoir autour d'une table et de discuter de l'humain et du divin. Et non seulement n'en avons nous plus le temps, nous ne savons même plus comment le faire.)

 

Je me répète : j'aime découvrir dans une phrase, un passage, une sensation que j'éprouve mais que je n'avais jamais pu exprimer aussi clairement. Ce qui m'amène aussi à me poser la question : pourquoi continuer ce blog si les échanges n'en découlent pas?

 

Posté par Parciparla à 09:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

16 octobre 2014

Devoirs intelligents (2)

Sciences (c'est le même principe pour l'histoire et la géographie...)

Avant:

On lisait un résumé de la leçon dans le cahier – souvent à moitié recopiée dans le cas de Tintin, lui-même n’arrivant pas à se relire. Parfois, on avait un polycopié, un shéma, une photo - et dans ce cas, le papier était rarement collé dans le cahier, plus souvent au fond du sac et pas toujours entier. Autant dire que c’était souvent expédié. On complétait avec l'encyclopédie visuelle un peu au pif au mètre...

 

Aujourd’hui :

IMG_2852

IMG_2857

IMG_2858

IMG_2859

La leçon arrive dans Challenge U. Tintin doit écouter un vidéo, ou lire un article, au choix, regarder des photos, etc... les supports sont multiples. Il doit ensuite répondre à des questions assez faciles, mais qui exigent d'avoir bien écouté, observé. A la fin du module, il a un petit devoir un peu plus long. Cela peut être par exemple, aller refaire le schéma de la circulation de l’air dans les poumons et l’ajouter dans la réponse.

Pour ce faire, il peut prendre une photo du schéma des poumons – capture d’écran ou décider de reproduire le schéma lui-même. Il va dans Skitch, ouvre sa photo et l’annote ou en refait une autre. Il doit se concentrer, dessiner le schéma, placer des flèches bleues et rouges pour indiquer la circulation de l’air, et annotez les différents éléments. Il est acteur et cela lui plait énormément! Il peut y passer le double du temps, vu qu’il veut que ce soit parfait, et curieusement, alors qu’avec un crayon et du papier, ça le fatigue vite, là sa concentration est maximale. S'il a besoin, il va revoir dans la leçon les images pour se corriger. A tout moment, en cas de questionnement, il lui suffit de glisser les doigts sur l'écran pour aller ouvrir le dictionnaire ou l'application Corps humain. Et on peut ensuite aller plus loin en faisant une recherche sur Internet (seulement avec Maman!).

Alors, oui le "devoir" dure plus longtemps... mais franchement on s'éclate!

Posté par Parciparla à 12:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 octobre 2014

Thanksgiving (7)

P1180586-001

P1180590-001 P1180593-001P1180589-001 P1180604-001 P1180605-001 P1180606-001 P1180607-001

P1180614-001

P1180615-001

P1180617-001

P1180618-001

Un long week-end dans l’ombre et la lumière, dans le bruit et le calme # Bruit car tous les membres de la famille étaient là, disons que le volume monte vite # Ombre : j’ai pris un jour de congé et passé cette journée à faire du ménage et de la cuisine, de quoi tenir au moins deux jours sans être continuellement justement en cuisine, c’est finalement la bonne solution bien que… # Lumière : une très belle soirée pour fêter l’anniversaire de Miss Yaya avec ses amis : apéro autour du feu (succès des craquelins!), puis repas traditionnel d’action de grâce, un de ses préférés # Ombre : pas de marche dans la forêt malgré un temps idéal, une déception # Bruit : travail au jardin, le parain de Tintin est venu avec son équipement et plusieurs grosses branches sont tombées... des allers et venues pour récupérer la miss endormie, la maison étant soit pleine, soit vide… # Lumière : quelques bons moments qui se sont vite volatilisés laissant l’impression de ne pas en avoir assez profiter # Ombre : un départ précipité lundi par manque d’organisation, miss Yaya est repartie frustrée de n’avoir pas assez étudier… (M’ai avis qu’on ne la reverra pas de sitôt!) # Après son départ, c’est d’un calme.... reposant, mais aussi un peu vide. # Lumière : hier soir, j’ai eu le temps de reprendre le tricot… enfin! # Lumière encore : ce matin, il faisait, contre toute prédiction, très beau et j’ai pu enfourcher mon vélo, admirer le jour levant sur les couleurs d’automne et repenser à cette idée : « toutes les femmes devraient parfaire leur éducation en allant vivre quelque temps en Italie… » (The Awakening of Miss Prim en cours de lecture) # J'ajoute mon grain de sel : toutes les mères devraient avoir le droit à un jour de congé après les weekends de fête.

Posté par Parciparla à 12:17 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

10 octobre 2014

Seed Crackers addiction

En préparation de notre long week-end de Thanksgiving, j'ai essayé la recette de mon amie Nina, nutritioniste, professeur de marche nordique et aussi suédoise d'origine...

Et je suis devenue complètement addict! Une recette d'une simplicité déconcertante et qui donne un craquelin délicieux et goûteux à grignoter en tout temps - plein d'Omega 3 en prime! Avec du fromage ou une tranche de tomate, du humus ou un caviar d'aubergines, c'est encore mieux! Voilà l'apéritif de cette fête tout trouvé!

P1180577-001

P1180578-001

P1180580-001

P1180581-001

P1180584-001

 

Craquelins aux graines

  • 3 verres de graines de lin
  • 1/2 verre de graines de citrouille
  • 1/2 verre de graines de tournesol
  • 1/2 verre de graines de sésame
  • 1 cc de sel
  • 3 verres d'eau

La veille (ou au moins 4h avant), mélanger toutes les graines et l'eau. Le mélange devient gluant comme sur la première photo, contenant de droite. Au besoin, rajoutez de l'eau. Ajoutez le sel, mélanger. J'ai ajouté des épices dans ma 2e fournée: 1cs de gingembre, 1 cc de piment et du poivre et c'est très bon aussi. A mon avis, on doit pouvoir varier les saveurs...

Étaler sur une plaque recouverte de papier parchemin et enfournez au four à 90. La recette originale dit 6h! Moi j'ai mis 2h puis ai éteint le four et laissé la plaque toute la nuit, et c'est parfait. (si vous avez un déshydrateur, encore mieux...).

Ensuite, coupez grossièrement à la main. Et croquez! 

 

Info utile: ce sont les graines de lin qui donnent le liant permettant d'englober les autres graines, donc respecter cette base, les autres graines peuvent varier.

 

Sinon, ma dinde saumure... les troupes débarquent ce soir. Happy Thanksgiving!

 

 

Posté par Parciparla à 14:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



08 octobre 2014

Devoirs intelligents (1)

Préparation de dictée – l’enfer pour Tintin (et par ricochet pour moi!).

Avant :

Il recevait le texte imprimé à recopier dans son cahier de brouillon. Comme il écrit très mal et lentement, cette étape n’était pas toujours respectée – on collait le texte. Mais il fallait quand même réécrire les mots de la semaine – trois fois minimum chacun pour l’aider à les mémoriser – une épreuve. Puis, je lui dictais et il écrivait péniblement, quand il ne se cabrait pas… Ensuite revoir avec lui les accords, souligner les erreurs et recommencer. Au bas mot, une heure et demi les meilleurs jours, souvent étalé sur 2 jours… sans compter les répétitions de mots et règles pour un résultat pénible aussi : Tintin n’a jamais eu moins de 15 fautes dans une dictée. (Et ce jour-là, je l’ai félicité, il tourne autour d'une moyenne de 20).

 

Aujourd’hui :

Le texte de la dictée est envoyé le lundi dans le compte de l'élève sur Challenge U. Elle arrive donc sous forme visuelle avec les consignes du professeur, en quatre acétates différentes pour bien expliquer les étapes de préparation. La dictée a lieu le jeudi matin, première heure.

IMG_2846

 

Première étape. Tintin doit entrer les mots à apprendre dans l’application Test A+.

IMG_2854

Comment ça marche? On crée un dossier Dictée 3 par exemple. Puis on entre un à un les mots à apprendre. Pour chaque mot entré, Tintin le lit à haute voix afin de l’enregistrer. Quand il a terminé de rentrer ainsi tous les mots, il peut commencer à s’exercer. Il y a plusieurs options : on lui présente toutes les lettres, il remet dans l’ordre. On lui présente le nombre de tirets pour chaque lettre du mot ou encore les lettres dans le désordre, etc… selon le niveau de l’enfant. Pour le test, l’application lui fait entendre le mot, et Tintin doit le réécrire. Il obtient un score. Et il peut recommencer autant de fois qu’il veut jusqu’à l’obtention d’un 100%! Il adore…

Cette application est anglophone mais fonctionne très bien avec les mots français puisqu'on entre ces mots avec un clavier en français. Le logiciel signale aussi les erreurs! Si j’avais su que cette application existait, je l’aurais utilisée dès la première année! Quel outil fantastique!

2 étape. Ouvrir le texte de la dictée dans l'application Notability.

IMG_2850

Cette application permet de décortiquer la dictée, en écrivant directement sur l’écran. On souligne, encadre, fait des petits dessins à même le texte de la dictée. Bref, elle permet à Tintin de préparer sa dictée en appliquant les règles d’accord, telles que vues en classe (la consigne Passe à ton voisin pour les accords). Chaque couleur pour un type d’accord, ou de conjugaison selon la leçon faite en classe. La règle de la semaine est rappelée dans la consigne du professeur. Des exemples sont fournis dans les consignes.

3e étape. On écoute le professeur dicter le texte. Et on se pratique!

IMG_2849

On peut arrêter aussi souvent qu’on veut, revenir en arrière, etc… Mais c’est la voix et l’articulation du professeur, donc pas de surprise en classe! (du moins pour la première partie de la dictée… mais Tintin, au vu de ses défis ne fait que celle-ci pour l’instant.)

Comme il y a trois étapes et trois soirs avant la dictée, on peut étaler… Les enfants ne rapportent pas leur Ipad à la maison en semaine, sauf exception. Mais on utilise celui de la maison, on peut aussi se connecter à un ordi.

Résultat : Tintin n’est pas devenu instantanément un bollé* en dictée pour autant! Mais, il aime apprendre les mots – grande nouveauté, et il se met plus volontiers à la partie écrite du devoir, sans que je le lui répète. Je demeure réaliste. Avez-vous une dictée de CM2 dernièrement? La marche est haute pour lui…

Mais il est beaucoup plus mo-ti-vé. Et ça pour moi, ça n’a aucun prix… On verra dans quelques mois si cela a un effet sur son orthographe!

* bollé en québécois signifie lumière, génie, premier de classe, "nerd" en anglais.

 

Posté par Parciparla à 08:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 octobre 2014

Les devoirs – le retour

 

images

Hélas, ce cliché, Tintin le vit au moins une fois par semaine... et il ne le fait pas exprès! Mais allez faire comprendre cela...

Je ne sais pas chez vous, mais ici, pour le 3e, la séance de devoirs n’a jamais été synonyme de plaisir. Disons qu’au mieux on s’y met à reculons… Lui, parce que c’est un vrai défi de se rappeler qu'il en a (malgré le cahier de textes, la feuille imprimée du prof, le mail à mon bureau...), de le trouver, de se concentrer le soir et, qu’au fil des années, il a accumulé des lacunes; et moi parce que je ne sais plus par où le prendre ni comment, que malgré mes efforts pour me mettre à sa place, j’ai atteint mes limites et que ça finit bien souvent en caca boudin énervement de part et d’autre. 

Alors entendre pour la PREMIÈRE fois depuis le début de sa scolarité Tintin me dire qu’il avait adoré faire ses devoirs avec moi dimanche dernier, c’est du pur velours pour les oreilles…  En CM2, il était temps! (et pourvu que ça dure...)

Un mois après la rentrée, nous avons enfin un certain modus operandi. Parce qu’il a fallu entièrement refaire nos devoirs, nous aussi les parents. Cette année, Tintin est dans une classe avec Ipad. Plus de manuels, plus de cahier de textes, tout est sur la tablette! Enfin, pas tout non, heureusement d’ailleurs, et c’est là que je trouve ce projet particulièrement réussi jusqu’à maintenant. Avoir su marier l’approche classique et les nouveaux médias… de façon complémentaire et qui donne du sens à la partie plus classique de l’enseignement justement.

Nous avons donc eu droit à une classe pour les parents, un samedi. On nous a montré la plateforme utilisée – Challenge U pour les curieux - expliquer les différentes applications qui seront utilisées quotidiennement ou de façon hebdomadaire par nos enfants, selon les matières. Les livres numériques, les compléments, les applications d’exercice et aussi les activités ludiques, qui permettent de s’exercer en s’amusant. Dans ce domaine, il y a beaucoup d’options!  Heureusement, l’école a fait le tri et choisi pour nous, donc tous les enfants ont accès aux mêmes applications, celles approuvées par les professeurs – et aucun moyen de télécharger quoique ce soit d’autre. Enfin, on a pu pratiquer un peu et voir comment les aider à la maison – bien qu’en fait, dans la réalité, ce sont les enfants qui nous montrent comment faire, tant pour eux et surtout après 4 semaines de classe, tout ceci leur semble des plus naturels…

Ce qui est chouette dans ce projet, c'est de remettre les pendules à zéro. Tout le monde, parents comme enfants, nous devons apprendre à nous ré-organiser. L'occasion aussi pour moi de rajuster la façon dont je regarde et encadre mon fils, et de mettre en valeur ses forces - et pas toujours en identifiant ses faiblesses.

devoirs-scolaires

[Il y a un truc quand même qui me chipotte : officiellement, il n'y a pas de devoirs, mais en réalité, et surtout avec un enfant ayant des difficultés d'apprentissage, ce n'est jamais vrai... et le temps calculé, 20 à 30 minutes, l'est en fonction du BON élève, chez nous, on multiplie par 2 ou 3!]

 Et concrètement, ça se passe comment? Ça vous dit une petite série Devoirs intelligents?

Posté par Parciparla à 16:38 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2014

~19 ~

Hier, notre cadette, miss Yaya, a eu 19 ans. Un anniversaire loin de chez elle, puisqu’elle n’a pu revenir ce week-end à la maison. En fait, elle n’est pas revenue depuis la rentrée… et on l’attend de pieds fermes – et avec un gratin dauphinois et ses amis – pour le long week-end de Thanksgiving.

Quelle différence avec les années passées! Toujours très entourée d’habitude, cette année, Yaya doit affronter la solitude – sans doute l’épreuve ultime pour une Fun-loving child!  Cette 2e année s’annonce aussi difficile que la 1ère sur le plan académique – et l’ambiance à McGill la déçoit toujours autant, ce qui n’aide pas. Et puis, la rentrée a commencé sur les chapeaux de roue. Yaya a eu la mauvaise surprise de se retrouver seule, sans sa meilleure amie, sa jumelle presque, à la veille de la rentrée dans son grand appartement – autant dire insoutenable financièrement pour nous. Elle a donc dû chercher rapido presto des colocataires et ce contretemps n’a sans doute pas aidé ma gazelle, toujours un peu désorganisée… En même temps, elle nous a épatés. En 15 jours, elle a mis son annonce, passer des entrevues et fait un choix, cette dernière étape étant toujours la plus longue pour elle. Devant l’urgence, elle réagit toujours très bien, très efficacement, mais quand l’échéance est plus lointaine, c’est beaucoup plus difficile…

~3368436image

Elle a aussi changé de tête – je ne sais si cela est lié à toutes ces épreuves, mais elle nous a bien surpris avec ses cheveux courts! Elle qui avait des cheveux jusqu’à la taille… Nous ne l’avons pas encore vue en vrai, mais sur skype, ça lui va très bien. On a bien hâte de la revoir et l’entendre, notre fille du milieu! Elle a aussi atteint enfin l’âge légal pour consommer de l’alcool en Ontario.

Hier, elle a pu souffler ses bougies, entourée de ses cousines, de sa marraine et sa famille. Au téléphone, elle a demandé à son petit frère qu’il lui envoie une lettre… révélateur.

Happy 19 Yaya, you are not alone!

Posté par Parciparla à 08:40 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 octobre 2014

Dans la forêt {2}

99163697-001

99163893-001

P1180545-001

99164106-002

99164134-001

99164173-001

99164221-001

99164246-001

P1180530-001

P1180533-001

P1180536-001

P1180540-001

P1180573-001

P1180575 P1180549-001 P1180550-001

P1180567-001

 

Les coyotes et les loups, les renards arctiques et les ours ont fasciné… si beaux, si attachants, mais s’il ne faut pas se fier aux apparences! On a appris comment se protéger d’un ours noir. Ne pas le regarder dans les yeux, se faire gros, en écartant les bras, les jambes et en prenant le plus de place possible et en faisant du bruit. L’ours noir a une très mauvaise vue… S’il persiste, lui jeter quelque chose à manger (votre pique-nique par exemple) derrière lui. Ensuite, partir tranquillement… Hum!

Le pique-nique au soleil fut un succès total et un moment privilégié. Manger dehors en t-shirt à la fin septembre et dans ce décor, le rêve! Bref, une sortie à faire en famille, définitivement… Pour ma part, je crois que si on vient plus tôt le matin, alors que la forêt est encore dans le brouillard, on doit pouvoir observer plus d’animaux, loin des foules…

Les plus: évidemment, ce parc regroupe des animaux que l’on aurait du mal à voir dans la nature, même s’ils sont locaux. Le parc est vraiment beau, même sans animaux… Il faut juste prendre le temps d’aller marcher sur les sentiers. Le lac à la truite est à voir, et sa zone de pique-nique est de loin la plus jolie du parc. Et puis manger entouré de daims et de biches en liberté, le rêve non? Les guides et animateurs sont très intéressants… quand vous avez la chance d’être présent au bon moment au bon endroit. Enfin, le parc est ouvert toute l’année!

Les moins: venir un dimanche ensoleillé n’est pas recommandé, c’est la foule! Heureusement le parc est grand. Passer une partie d’un dimanche ensoleillé assis dans la voiture, c’est aussi très frustrant, car il est interdit d’en sortir sur le circuit. Nous n’avons pas eu le temps de faire le grand sentier des chevreuils, ce qui n’a pas aidé à ce sentiment d’être resté assis assez longtemps. Les animations sont réduites dès la fin août, et c’est dommage.

A refaire à une autre saison!

 

 

Posté par Parciparla à 08:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 septembre 2014

Dans la forêt

Dimanche, nous avions rendez-vous avec des amis pour une balade dans la forêt. Il faisait incroyablement beau et chaud, depuis 3 jours, c'est l'été des indiens, comme on dit ici. A l'heure prévue, nous sommes prêts : pique-nique, bouteilles d'eau (et de vin!), casquette, appareil photo et trois sacs de carottes... c'est parti!

99163600-001 99163535-001 99163584-001 99163679-001 99163717-001 99163773-001

99163916-001

99163514-001

 

Direction Parc Omega à Montebello!  Un très beau domaine à moins d'une heure de chez nous, où les animaux déambulent en liberté... Nous n'y étions pas retourné depuis dix ans et plusieurs choses ont changé. Mais pas l'accueil!

A la grille d'entrée - qui est en fait un pont en métal sur lequel seules les voitures peuvent passer, les animaux s'y prendraient les sabots et ne s'y aventurent pas - le comité d'accueil est en place. Qu'ils sont gourmands les cerfs et les wapitis! Ils n'hésitent pas à venir chercher leur goûter directement dans la voiture pour le plus grand bonheur des enfants. Tintin était aux anges, surtout quand il se faisait lécher la tête par une femelle plutôt câline! Finalement on aurait du prendre cinq sacs... Par contre, gare aux mâles! C'est la période du rut et ils brâment a s'en décoller les bois, c'est très impressionant. Ils n'aiment pas trop qu'on les pousse, et s'ils ont décidé d'occuper la route, et bien on attend, quitte à créer un maxi embouteillage. Vu la taille des bêtes, on ne se risque pas trop à les bousculer...

L'orignal est lui plus discret, il vit seul, pas en troupeau comme les cerfs. On a eu de la chance d'en voir en plein jour, ils préfèrent sortir du bois au petit matin ou à la nuit tombante, des heures auxquelles le parc est fermé.

Les sangliers par contre sont faciles d'accès, on a vu plein de marcassins, tellement adorables! Mais ils préfèrent les pommes et font la moue devant les carottes. Ceci dit, je les comprend, vu le nombre de visiteurs qu'il y avait en ce dimanche ensoleillé, ils doivent être écoeurés à la fin de la journée! 

Quant aux bisons, on se demandait bien si on en verrait... on a bien roulé 20 min avant de finalement en apercevoir et même les voir courir! Il faut dire que c'était l'heure de la potée...

La suite demain!

 

 

 

 

Posté par Parciparla à 08:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,



Fin »