Un petit goût de revenez-y… Un goût d’enfance pour sûr. Subtil, lointain et en même temps réconfortant. Voilà pourquoi je raffole de la confiture de châtaignes, qu’on appelle aussi crème de marrons, allez savoir pourquoi… peut-être à cause de sa consistance si agréable? Ici on l’appellerait ceci une tartinade ou pâte à tartiner (chestnut spread?). Et pourtant, ni crème, ni beurre, ni huile dans sa composition!

J’ai fait une première tentative avec moins de 500g de châtaignes, pour essayer. J’ai plus ou moins suivi cette recette. Puis, conquise et emballée, j’ai fait 2 kilos ce week-end. C’est quand même une autre paire de manches!…

Technique et recette (c’est mieux d’être à plusieurs!)

P1070289-1

  1. Faire une entaille (ou deux petits trous avec un pic à brochette, une tâche qui a beaucoup plu à Tintin) sur chaque châtaigne. Puis les ébouillanter pendant un bon 10 minutes, voire plus.

P1070293-1

2. Éplucher les châtaignes – c’est là qu’une famille nombreuse peut être un sacré avantage!  Parfois, la carcasse s’enlève laissant la peau collée sur le fruit, parfois, tout vient d’un coup. Souvent (surtout si vous avez de jeunes enfants participant à l’activité), il faut gratter car l’éplucheur a carrément écraser le fruit avec sa coquille (Tintin est un spécialiste!). Prévoir donc des bols différents pour séparer les fruits avec peau des autres (et des miettes).

P1070292-1

3. Mettre les fruits ayant encore leur peau dans une casserole et recouvrir d’eau, puis faire cuire 35-40 min sur feu doux. La peau devrait s’enlever seule. Récupérer l’eau de cuisson. Éplucher les fruits qui n’ont pas perdu la peau (à cette étape, c’est facile, mais curieusement, il n’y a plus personne pour vous aider!).

P1070283-1

4. Peser toutes les châtaignes sans peau (même les miettes)  et mettre dans une casserole. Arrondir le poids avec un peu d’eau (que vous pesez aussi!). Faire cuire à feu doux quelques minutes, jusqu’à ce que les châtaignes s’écrasent en purée facilement. Si trop sec, rajouter un peu d’eau (mais rajuster le poids noté au préalable!).

5. Faire le sirop. Prendre le liquide de cuisson filtré (ou pas!) et ajouter 800g de sucre blanc par kilo de purée de châtaigne et une grosse gousse de vanille ouverte en deux (j'ai testé avec moitié cassonnade aussi, pas mal, mais moins fin). La recette dit 250 ml de liquide, mais franchement, j’ai du en rajouter…  Une fois le sucre fondu, attendre que de gros bouillons blancs se forment sur le dessus du sirop. Retirez la vanille en raclant bien l’intérieur.

6. Jeter la purée de châtaigne dans le sirop et laissez cuire encore un peu – environ 5 min en mélangeant. Puis passez au mixeur à soupe (robot plongeant) pour obtenir une compote. Faire cuire encore un peu en mélangeant, mais pas trop! La confiture de châtaigne s’épaissit très rapidement.

7. Mettre en pots – et voilà, un délice!

P1070282-1

Petite variante : pour le dernier pot, j'ai ajouté une cuillère à soupe de 4 épices. Très bon aussi!  Et je me suis demandée si avec un peu de cacao.... bref, va falloir recommencer! Je crois que les cadeaux de Noël sont tout trouvés...