Biche-2016

 Carte de voeux de Tintin. Biche du parc Omega - la main est à Tintin...

Notre petit dernier monopolise beaucoup d’énergie, ça on le savait. Mais que c’est dur de devoir constamment reprendre des choses qu’on pensait assimilées. Re-expliquer encore et encore à ses enseignants. Constater que malgré la bonne volonté apparente, le comportement ne suit pas. Le dernier mois a été dur, tant à la maison qu’à l’école, Tintin nous a tous poussé dans nos retranchements. Le plus dur est de faire comprendre que celui qui en souffre le plus c’est lui, malgré les apparences. J’ai eu l’impression d’arriver aussi un peu au bout de mon souffle. On a tout essayé, ou presque. Découragement.

Le temps de digérer la nouvelle, nous voilà repartis. Au bord de craquer devant les pressions pour le médicamentaliser, nous avons eu un dernier sursaut (je précise que s’il le faut, nous lui donnerons ce foutu médicament, mais j’estime que son cas n’est pas si aigu, qu’il est aussi trop jeune pour prendre des amphétamines – on verra à l’adolescence). On retente les suppléments de LTO3, cette fois, on ne lui laisse plus le choix. Et il coopère, très bien même. Une petite amélioration notée et hop, nous revoilà remontés et prêts à mettre en place la suite. Une routine implacable dont, malheureusement pour moi qui hais les routines, ces enfants-là ont un besoin vital.

Ce trimestre m’a permis de comprendre que ce système, cette école, ne fonctionnera pas pour lui. Ni pour moi. Je n’ai pas envie de me battre à chaque réunion, avec chaque professeur, chaque trimestre et remettre ça encore et encore – passer pour une mère couveuse (je sais lire entre les lignes) ne me dérange pas, mais me battre contre une culture, c’est un peu David contre Goliath. Je souhaite plus d’ouverture, plus de flexibilité, plus d’écoute et surtout un cadre et du personnel qui soit sensibilisé. Là je rêve sans doute. Mais je commence à chercher ailleurs. En attendant, on continue!

Mes souhaits pour Tintin? Encore du jeu qu'il profite de son enfance - il n'a pas encore 10 ans et il a tellement besoin de cela! Et qu'il continue à progresser en lecture, comme ces derniers jours, où je le vois plongé dans une bd, qu'il lit seul, pour son plaisir... Qu'il admette qu'aller à l'école est aussi une chance, sa chance. Et qu'il reste si affectueux et si curieux de tout, cela l'aidera...